fbpx

Bienvenue

Jack Russell Terrier de lignée 100 % australienne

Sélection rigoureuse basée sur le caractère

Reproducteurs issus de hautes lignées

Notre petit élevage est situé au cœur de la campagne normande à environ 25 km de Cherbourg dans la Manche (Basse Normandie, Cotentin). Nous sommes aussi à 1h de Caen, 2h de Rennes et 3h30 de l’aéroport de Paris (accès direct par le train 3h) pour faciliter le transport de nos loulous à travers le monde.

 

Petit élevage de passionnés qui se veut familial, nous mettons un point d’honneur à donner à nos protégés tout ce que leur nature profonde demande : amour, attention, soins, disponibilité, espace, exercices, éducation etc… C’est pourquoi peu de portées naissent chaque année.

Sélection et base de travail du Jack Russell Terrier de lignée australienne

Nos chiens et chiots sont tous issus de très hautes lignées australiennes sélectionnées sur la base du standard n°345 (sorte de mode d'emploi de la race en question) reconnu et géré par la Fédération Cynologique Internationale, la plus haute autorité cynophile dans le monde.

La race travaillée sur une souche apparentée au fox terrier en Angleterre par le révérend John russell dans les année 1800 a ensuite été importée, entre autre, par  l’Australie qui a construit, façonné, affiné le travail de sélection d’une race basse sur pattes et a écrit et présenté pour homologation auprès de la FCI le standard du Jack Russell Terrier.

Ce standard a donc été reconnu en octobre 2000 et revêt le numéro 345.

Ainsi les 94 pays membres de la FCI, dont la France, se doivent de reconnaître ce standard comme  base de travail officielle pour la préservation de la race du Jack Russell Terrier.

De fait nous n’élevons que des chiens de pure lignée australienne.

Nous ne mélangeons pas le Jack et le Parson qui sont deux races différentes, d’autant qu’un standard a été établi et homologué par la FCI pour chacune de ces 2 races.

Cliquez sur le bouton modifier pour changer ce texte. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

La réponse est simple : Le Club de race Français du Jack Russell Terrier et du Parson Russell Terrier, dans un objectif lié au renforcement de l’atavisme à la chasse des chiens, à demandé une dérogation spéciale à la FCI, par l’intermédiaire de la Société Centrale Canine qui est le membre français de la FCI.

Cette dérogation, qui a été consentie, consiste à obtenir l’autorisation de faire se reproduire 2 races tout en conservant l’appellation de « pure race » et donc la délivrance d’un pédigrée :

– Le Jack Russell Terrier (standard n° 345 développé par l’australie),

– Le Parson Russell Terrier ou terrier du réverend russell (standard n° 339 développé en grande-Bretagne).

Ainsi, à ce jour, les éleveurs français ont tout à fait le droit de marier un mâle parson avec une femelle jack et inversement. Les chiots obtiendront un certificat de naissance au regard de la race de la maman, pour l’exemple ici ce sera en jack. La seule sélection sera alors faite sur la taille du chiot lorsqu’il aura atteint l’âge d’un an lors du passage d’un examen appelé « confirmation ». Après avoir été mesuré le confirmateur appartenant au club de race déterminera la race à laquelle finalement ce chiot appartient. Jack ou parson… Nous ne partageons pas cette idée de la sélection.

Ce genre de mélange est appelé « lignée anglaise » pour être différencié de la lignée australienne, jack de lignée pure.

Pourquoi est ce un problème ? Simplement parce que la différence entre ces 2 races ne s’arrête pas seulement à leur taille. Certes les jacks doivent mesurer entre 25 et 30 cm, avec une tolérance jusqu’à 31 cm (ah ce centimètre entre 30 et 31 dont on ne sait que faire…) et les parson entre 31 et 38 cm mais ce n’est pas tout : ils ont des constructions bien différentes.

De profil le jack tient dans un rectangle car son dos est très légèrement plus long que la hauteur de ses pattes, tandis que le parson, lui, tient dans un carré.

 

 

En mélangeant ces 2 races plusieurs conformations ont été crées sans qu’elles ne soient conformes pleinement à l’un des 2 standards. Par exemple un chien qui a une taille appartenant au jack mais un dos court comme le parson qui le laisse tenir dans un carré lorsqu’il est de profil. Ce chien n’appartient ni à la race du jack ni à celle du parson puisqu’il ne réunit pas le critère de la taille et celui de la construction. Pourtant en ne sélectionnant que le critère de la taille comme le fait le Club de race français, de nombreux individus ont été confirmés et donc rendus aptes à la reproduction alors qu’ils auraient du être écartés des 2 races, ne valorisant ni l’une ni l’autre.

De plus, la génétique étant ce qu’elle est il ne suffit pas d’avoir 2 parents de la même race pour donner naissance à des chiots correspondants à la race de leur parents. Grand-parents, arrières grands-parents et générations ascendantes tracent fortement durant plusieurs générations. Il est donc difficile pour les personnes qui élèvent des jacks de lignée anglaise de travailler une réelle conformation et de pouvoir assurer à ses clients en terme de construction que leur chiot correspondra à leur attentes une fois adulte. Comment promouvoir une race en en mélangeant 2 ?

Dans les autres pays les 2 races sont séparées, seule la france semble être le pays ou une dérogation a été demandée.

Voilà pourquoi, entre autres critères notamment celui du caractère, nous avons choisi d’oeuvrer pour le Jack Russell Terrier tel qu’il est connu, travaillé, sélectionné à l’étranger en ne mélangeant pas le Jack et le Parson qui sont deux races différentes puisque, nous l’avons vu, un standard a été homologué par la FCI pour chacune de ces 2 races.

Vous l’aurez compris, notre race de coeur est bien le Jack Russell Terrier de lignée australienne.

Nos chiens à travers le monde

Notre site est en cours de construction, la suite bientôt...
Merci de votre compréhension